Myosotis (DUONG Thu Huong)

Mercredi 19 mars 2008
Myosotis est le cinquième roman de l’auteur vietnamienne contemporaine Duong Thu Huong publié en France. Ce livre n’a pas encore été publié au Viêt Nam.

MyosotisRésumé : Douée d’une vitalité et d’un talent extraordinaires, Suong à la voix de cristal aime ardemment le musicien Hung. Obstinée, ingénue, elle ne dispense aucun pardon, aucune morale, ne ressasse aucun regret malgré l’incompréhension et le cynisme qui se lèvent avec la paix, au Viêtnam.
Ce roman d’amour, tissé de souvenirs et nourri du lyrisme des voix et des odeurs de l’enfance, nous laisse éblouis devant tant d’enthousiasme face à la médiocrité, devant cette énergie intacte face à la déchéance douloureuse et au désespoir portés par son amant Hung, le véritable héros du livre, qui ne parvient plus à s’accorder à lui-même et avec son art.

Myosotis est le cinquième roman de Duong Thu Huong publié en France. Le second paru aux éditions Picquier après Au-delà des illusions.
A cinquante et un ans, Duong Thu Huong est extrêmement populaire au Viêtnam. Sa forte personnalité et son charisme auprès de la jeunesse, sa lutte pour la défense des droits de l’homme continuent de lui causer de nombreux déboires sans pour autant altérer sa combativité et sa richesse créative. (Source : Editions Picquier)



Ce roman d’amour vietnamien est un superbe triptyque. Il nous plonge dans la société vietnamienne. La mise en place des personnages est très précise et permet d’avoir en main la clé de leur destinée qui va courir tout au long du roman. Les caractères des personnages et leur comportement, suite à la victoire du socialisme, sont décrits avec une telle minutie dans leurs diversités qu’on a du mal à sortir de ce récit tragique.

Ce roman parle des tourments de l’âme humaine, de solitudes, d’incompréhensions : celles d’un mari et d’une femme qui ne se reconnaissent plus, ne parviennent plus à vivre ensemble, à s’estimer et à s’aimer. Souhaitant oublier le supplice de Tantale qui leur broie le coeur, ils s’échappent l’un à l’autre, chacun plongé dans ses tortures morales et ses propres cicatrices.

Ce roman d’amour et d’amitié est tissé de souvenirs et nourri du lyrisme des voix et des odeurs de l’enfance. En d’incessants retours en arrière, l’auteur ajuste, affine les tourments et les raisons de leurs comportements. L’auteur analyse, fouille et farfouille les âmes écorchées, les décortique avec un art consommé. Elle nous laisse éblouis devant tant d’enthousiasme face à la médiocrité, devant cette énergie intacte face à la déchéance douloureuse et au désespoir.

Cette histoire au réalisme sans compromis, à la fois d’un temps et à la fois universelle, est un chant d’amour au plus intime d’un être. La question est aussi posée de la responsabilité de celui qui écrase, mais aussi de celui qui est écrasé.

L’écriture est poétique, chantante, douce et belle.

Un auteur à découvrir indiscutablement !

Note : 4/5

Au-delà des illusions (Thu Hương DƯƠNG)

Au-delà des illusions

Au-delà des illusions

Publié au Việt Nam, Au-delà des illusions, qui fut le livre de chevet de toute une génération, est sans doute l’un des plus beaux romans d’amour vietnamiens des deux dernières décennies.

Résumé : Phuong Linh, face à la lâcheté de ses amants, oppose l’ardeur sincère de son amour et le courage de ses convictions. Les serments seront endeuillés de mensonges : Phuong Linh devra trouver seule son chemin. Ce livre donne à voir la médiocrité des intellectuels et des artistes sous le régime totalitaire, le processus qui conduit peu à peu les hommes du mensonge au mépris, du mépris au cynisme, et qui finit par corrompre l’amitié et l’amour. (Source : Picquier)

Au-delà des illusions (Duong Thu Huong)

Il s’agit du magnifique portrait de Linh, une enseignante, qui quitte son mari, journaliste, qui s’est compromis avec le régime totalitaire. Ce dernier a renié ses idéaux de la révolution pour assurer sa sécurité familiale. Contre le bien-être et la richesse matérielle, Linh préfère la liberté et la vérité. Elle va donc s’attirer la foudre de toute la communauté qui l’accuse d’adultère. En effet, elle tombe amoureuse d’un compositeur… Devant la pression des parents d’élèves, elle devra quitter son poste d’institutrice…

Au-delà des illusionsCe livre est magique à plus d’un titre. Tout d’abord, Duong Thu Huong met en lumière le conflit existant entre la liberté individuelle et l’Etat qui intervient dans la vie privée.  Elle nous fait également connaître la soumission des intellectuels (professeurs, journalistes, peintres, compositeurs) qui doivent se soumettre aux hommes de pouvoir corrompus pour survivre.

Au delà du message délivré, le charme du livre vient surtout de l’histoire éminemment romanesque : il s’agit d’un beau roman d’apprentissage d’une femme qui parvient à se libérer des conventions sociales et du pouvoir des hommes. Le personnage de Linh est magnifique et incarne le courage. Elle parvient à faire changer son mari, Nguyen, qui refuse à la fin la soumission à l’Etat. Ce dernier est lui aussi très attachant : c’est d’abord un homme meurtri qui ne peut se remettre du départ de sa femme. Amour, illusions et désillusions et aussi message d’espoir sont présents.

Enfin, la description de la nature (les arbres, les rizières), l’attention portée aux saisons ainsi à la vie quotidienne des vietnamiens nous enchantent…

Un extrait :  Linh regarde tranquillement sa douleur. Pour lui, elle a accepté tant de malheurs. Mais elle s’est réveillée, elle a grandi. L’être humain ne sera jamais adulte tant qu’il s’en remet à d’autres pour sa dignité, à des idoles nimbeées d’étoiles et de lumière. Il ne doit croire et espérer qu’en lui-même, car ce sont ses propres pas qui l’amèneront au fin fond de son existence.”