Mardi 21 juillet 2009
Fast & Furious 4 est le quatrième volet d’une saga riche en adrénaline débutée en 2001 avec Fast & Furious, puis poursuivie en 2003 et en 2006 avec 2 Fast 2 Furious et Fast & Furious : Tokyo Drift. Ce quatrième opus voit le retour des quatre acteurs vedettes du film d’origine : Vin Diesel est entouré de Michelle Rodriguez, Paul Walker et Jordana Brewster.

Fast and Furious 4Titre original : Fast & Furious

Résumé : Un meurtre oblige Don Toretto, un ancien taulard en cavale, et l’agent Brian O’Conner à revenir à L.A. où leur querelle se rallume. Mais confrontés à un ennemi commun, ils sont contraints à former une alliance incertaine s’ils espèrent parvenir à déjouer ses plans. De l’attaque de convoi aux glissades de précision qui les mèneront hors de leurs propres frontières, les deux hommes trouveront le meilleur moyen de prendre leur revanche : en poussant les limites de ce qui est faisable au volant d’un bolide.



Des voitures customisées, des courses et des poursuites furieuses. On prend les mêmes et on recommence. Et on obtient la recette de la franchise Fast & Furious : gros cubes, gros bras, petites pépées et courses-poursuites explosives…

On ne s’appesantira pas sur l’histoire, qui mêle enquête chez les dealers, vengeance et course automobile sans réserver la moindre surprise.

Ni le scénario ni l’interprétation ne brillent par leur qualité dans cette suite du premier opus, qui arrive bien trop tard.

Pour les amateurs de films d’action pure : quelques belles séquences de poursuite.

Jeudi 8 janvier 2009
Babylon A.D. est une adaptation du livre d’anticipation Babylon Babies, de Maurice G. Dantec.

Babylon A.D.Résumé : Toorop a mené bien des combats et survécu aux guerres qui ont ravagé le monde depuis le début du XXIème siècle.
La mafia qui règne sur l’Europe de l’Est confie une mission délicate à ce mercenaire : convoyer de Russie jusqu’à New York une mystérieuse jeune fille prénommée Aurora pour la remettre aux mains d’un ordre religieux tout puissant… (Source : site officiel)

Dimanche 12 septembre 2004
Sans être une suite de l'excellent film "Pitch Black", dont l'ambiance était mystérieuse et suscitait de l'angoisse, ce film reprend le même personnage principal à l'identité trouble : Riddick.

Les chroniques de RiddickRésumé : Une lourde menace pèse sur l'univers. Planète après planète, les féroces Necrommongers étendent leur empire, ne laissant aux populations conquises qu'une alternative : se convertir ou mourir. Parmi les plus avisés des opprimés, il apparaît nécessaire de faire appel au mal afin de combattre le mal. C'est ainsi que le plus improbable sauveur de la galaxie, un mercenaire misanthrope, taciturne et hyper-violent, Riddick, est appelé à la rescousse… (Source : CINEFIL)



L'histoire se révèle complètement farfelue, extrêmement mince et sans aucune surprise. Il y a une surenchère de scènes d'actions, peu intéressantes et assez violentes. Un seul bon point, du point de vue esthétique et graphique, il y a de jolies séquences.
 
A conseiller uniquement aux amateurs de divertissement bourrin.